La Fortune de Karagö

Cette fable se déroule sous l’Empire Ottoman, mais avec quelques anachronismes…
Hacivat et Karagöz sont pauvres, en situation précaire. En ces temps de crise générale, ils partent à la recherche d’un p’tit boulot. Hacivat essaye chez le tailleur, et Karagöz chez le mécanicien, sans résultat. Chez le vendeur, Karagöz finit par voler un dindon, et Hacivat, à cause de Karagöz, se fait mordre les fesses par le moutonosaure. En plein milieu de leur dispute, une vieille mendiante qui paraît en pleine forme croise leur chemin. Elle demande l’aumône, Hacivat commence à la juger, Karagöz s’y met aussi. La mendiante les maudit. Harassés, les deux compères se reposent au pied d’un arbre et finissent par s’endormir. La mendiante revient et, avec l’aide de la magie, arrache la langue de Hacivat et l’oreille de Karagöz…

Issu de la rencontre entre Rûsen Yildiz, auteur, metteur en scène et montreur d’ombres turc et Levent Beskardes, artiste, metteur en scène sourd d’origine turque, ce spectacle familial illustre à merveille le projet porté par IVT : la rencontre entre les cultures. Pour la première fois, la tradition turque rencontre la langue des signes française.

http://www.ivt.fr/

International Visual Theater (IVT) / Paris 09 Paris