Mondrian

L’exposition consacrée à Mondrian est centrée sur les œuvres créées à Paris entre 1912 et 1938. A Paris, Mondrian découvre le cubisme de Picasso et abandonne la peinture divisionniste ou fauve de ses débuts en Hollande. Entre 1912 et 1920, il va mener progressivement le cubisme jusqu’au néoplasticisme, passer de « la réalité naturelle à la réalité abstraite ».
Son abstraction à la recherche d’une langue universelle vise à dépasser la peinture. Elle aboutit à la plastique pure, fondée sur l’établissement de rapports entre des surfaces colorées, selon une logique d’harmonie et d’équilibre entre les parties.
Les couleurs pures (bleu, rouge, jaune) se juxtaposent aux non couleurs (noir, blanc, gris) dans une géométrie d’horizontales et de verticales, qui abolit la perspective et permet une infinité de variations. Pour Mondrian, l’horizontale évoque la terre, la mer, le principe féminin ; la verticale correspond à l’arbre, au principe masculin. La division de la toile en quadrilatères entre en rapport avec le cadre de l’œuvre, avec le mur où il se trouve, avec la pièce, avec la cité.
L’exposition consacrée à Mondrian à Paris est couplée avec une exposition autour De Stijl, revue d’architecture et d’arts plastiques fondée en 1917 par Mondrian et Theo Van Doesburg.

Entrée prioritaire par la Piazza (Place Georges Pompidou), file d’attente sur la gauche. Rendez-vous à 14h10, niveau 0 dans le Centre.

Réserver en utilisant le formulaire de contact ou par SMS 06 17 48 45 50, @MSN webcam nicole.fournier@centrepompidou.fr

http://www.handicap.centrepompidou.fr/handicapcp/site/index.php?page=agenda_s

Centre Pompidou Paris