La ... plutôt les surdités

Près de 5 millions de Français concernés !

La surdité recouvre une diversité de publics de personnes sourdes ou malentendantes, et ainsi une diversité d’attentes en matière d’insertion professionnelle.
La distinction entre entendant et sourd est souvent nuancée. Théoriquement, jusqu'à 20 dB de perte auditive, l'homme est considéré comme entendant. A partir de 21 dB à 70 dB, il est considéré comme malentendant et au delà comme sourd. Mais certains sourds touchés d'une surdité sévère peuvent se considérer comme malentendant.

0dB

Audition normale ou subnormale : atteinte auditive sans conséquence

20dB

Surdité légère : la parole est perçue en élevant la voix,
et est mieux compris esi l'interlocuteur est en face de la personne malentendante.
Le malentendant ne perçoit pas tous les mots.

0 dB

Surdité moyenne : la parole est perçue en élevant la voix,
et est mieux comprise si l'interlocuteur est en face de la personne malentendante.
La lecture labiale devient nécessaire.

70 dB

Surdité sévère : la parole est perçue près de l'oreille et à voix forte,
mais elle n'est pas comprise.
Le malentendant n'entend pas la sonnerie de téléphone.

90 dB

Surdité profonde : la parole n'est plus perçue. Seuls lesbruits très puissants le sont.
Les vibrations sont senties.

120 dB

La surdité est totale.


 La France a l'un des taux de traitement de l'audition le plus faible parmi les pays Européens :
seuls 14 % des personnes souffrant d'une baisse de l'audition sont traitées.


Le coût moyen d’un appareil auditif (dont la durée de vie est estimée à 3 ou 4 ans) se situe autour de 2 000 euros :
il est remboursé à hauteur de 10 % par l’assurance maladie.


Attention aux idées reçues :
" Il est appareillé donc il entend ! "

La prothèse auditive ne restitue pas une audition normale. Elle amplifie autant les sons parasites (bruit de la rue par exemple) que la voix de l’interlocuteur.
De plus la localisation de l’origine du bruit est souvent impossible.

Plus la surdité est profonde moins l’apport de la prothèse est efficace pour la compréhension de la parole. C’est pourquoi de nombreuses personnes sourdes ne portent pas d’appareils auditifs : n’entendre que des bruits sans comprendre ne sert à rien.

Ne pas confondre « entendre » et « comprendre ». Une personne sourde peut réagir à un bruit de voix et ne pas comprendre ce qu’on lui dit du fait de la difficulté du déchiffrage du message.