Les outils à disposition

Quelles sont les difficultés de la personne malentendante ou sourde dans l’entreprise ?

  • l’accès au téléphone
  • l’accessibilité des réunions
  • les difficultés de communication avec leur entourage, leurs collègues
  • la fatigabilité dans les milieux bruyants, par rapport à un environnement industriel, bureautique
  • l’accessibilité à la formation …


Quelques pistes dans la vie quotidienne …

Le salarié sourd est le plus à même d’exprimer ses besoins au sein de l’entreprise.
Toutefois, identifier des interlocuteurs / un parrain peut permettre

… aux entendants qui travaillent avec le salarié sourd de se faire expliquer quelles sont les difficultés qu’il rencontre et comment communiquer avec la personne malgré le handicap. Cela peut être le rôle du médecin du travail de l’entreprise.
… au salarié sourd d’avoir un référent, en cas de difficulté : le référent est la personne qui enverra un sms en cas d’urgence, par exemple en d’alerte incendie

Les enjeux de l’accessibilité téléphonique

Pour les communications du quotidien, pour lesquelles le Centre relais n’est pas indispensable, il suffit de donner accès à un logiciel de type msn à l’équipe de travail du salarié sourd ou malentendant pour faciliter les communications.
L’accessibilité au fax est utile voire nécessaire, selon le poste occupé.

Un système FM pour les alertes incendies

Le système FM consiste à fixer un émetteur d’alarme FM directement sur le système d’alarme existant dans l’entreprise, qui transmet des signaux FM vers des récepteurs FM. Ces récepteurs sont soit des flashs lumineux, soit des systèmes portables vibrants.

La sonnette lumineuse

Celle-ci peut être utilisée pour remplacer une sonnette sonore, mais aussi pour permettre au travailleur sourd de « voir » lorsqu’on frappe à sa porte …

Grâce à la transmission sans fil, cette sonnette est mobile et peut être emmenée dans toutes les pièces. Il suffit de la brancher dans une prise de courant. L'utilisateur peut choisir entre 2 niveaux sonores et un niveau silencieux (le flash reste toujours actif). Vous pouvez étendre le système en ajoutant d'autres boutons poussoir, ou d'autres carillons. Le bouton poussoir est sans fil jusqu' à 35 mètres


Zoom sur l’aménagement du poste de travail

Installer le bureau de façon que la personne sourde ait une vue sur le couloir, ou qu’elle dispose d’une porte vitrée pour voir les personnes qui passent ou qui frappent.

Eviter les open-space : la personne sourde ou malentendante filtre mal les bruits parasites, ce qui peut entraîner une grande fatigabilité.

Equiper le bureau d'un tableau véléda, sur lequel chacun pourra se laisser des messages.


Quelques pistes en réunion …

La boucle magnétique, qui permet de percevoir le son utile, amplifié et filtré des sons parasites via une position spéciale ( T ) de la prothèse auditive.

L'interlocuteur parle dans un micro, sa voix est amplifiée et distribuée par ondes EM via la boucle. Le malentendant équipé capte ce signal amplifié directement dans ces aides auditives. On diminue fortement les nuisances sonores et on amplifie la voix de l'interlocuteur pour une meilleure communication.

La vélotypie, qui désigne la transcription en direct lorsqu’elle est réalisée l’aide du clavier vélotype, qui permet d’écrire à la vitesse de la parole.

Un collègue preneur de notes

Un interprète. A la différence de l'interface, il a reçu une formation diplomante spécifique. Il a un diplôme et est soumis à un code déontologique.

Disposer des supports de réunion, avant la réunion : le PowerPoint, avec les pages de commentaires si elles existent ;
la présentation ou le discours de l’animateur de la réunion.

Les centres relais proposent des services de téléphonie assistée aux personnes sourdes, quel que soit le type de surdité (oralistes, s’exprimant par langue des signes ou par écrit). Il suffit qu’il ait un ordinateur pour pouvoir téléphoner au centre relais pour bénéficier d’une communication de qualité. Il s'agit d'un interprète à distance ...